Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal Plug

La soirée d’anniversaireIl y a quelques temps, mon mari et moi avons été invités à une soirée d’anniversaire de notre ami Pierre. La soirée devait se dérouler dans un restaurant de la région puis une virée en boîte était prévue.Nous devions être une douzaine au dîner qui se déroula dans une ambiance très festive et c’est bien alcoolisé que nous nous rendîmes dans cette discothèque. Malgré nos âges, nous sommes tous quadragénaires, nous avons vite retrouvé la frénésie de nos jeunes années. Deux couples avaient dû rentrer à cause de la garde des enfants. Nous, les nôtres étaient chez les grands-parents, et j’étais bien décidé à profiter pleinement de la piste de danse. Mon mari n’aime pas trop cela et rapidement c’est ennuyé. Un mal de tête tenace le contraint même à rentrer prématurément. Je lui dis de ne pas m’attendre, que Véronique ou Sylvie me raccompagneraient. Nous n’étions plus que 6 du groupes vers 2 heures du matin, Véronique et son mari Marc, Sylvie et son mari Pierre et Benoît un ami antillais du couple. Les hommes dansaient peu et s’étaient installés à une table ou les boissons s’enchaînaient. Véro, Sylvie et moi dansions comme des adolescentes sur la piste au milieu de jeunes aux mains parfois baladeuses ! On revenait régulièrement vers la table pour avaler une gorgée de vodka orange, de whisky coca ou de champagne. Bref on s’éclatait.A un moment, Sylvie a commencé à se sentir mal et Véro et moi avons dû l’accompagner aux toilettes. La pauvre, les excès de boissons commençaient à faire leur effet et elle rendu tout ce qu’elle pouvait. On resta un moment avec elle mais elle n’allait pas beaucoup mieux. On retourna vers les hommes et Véro proposa de la ramener. Pierre venait de recommander une bouteille de champagne et proposa qu’on la boive rapidement, ensuite il me déposerait à mon domicile. Je regardais donc mes deux amies s’éloigner et je restais avec les trois hommes. Je retournais sur la piste pour m’éclater encore un peu, j’adore tellement danser !!Une trentaine de minutes après le départ des filles, Pierre proposa qu’on perabet y aille. J’avais moi aussi la tête qui tournait un peu et je m’assis à l’arrière de son 4×4. Je fus un peu étonné de sentir Marc et Benoît s’installer à mes côtés et de laisser Pierre seul à l’avant.La voiture démarra et quelques secondes plus tard, je sentis une main chaude sur ma cuisse droite. L’alcool aidant, je n’eu aucune réaction et rapidement une seconde main se posa sur ma cuisse gauche. Je laissai ma tête glisser vers l’arrière. Une douce chaleur m’envahissait. Les mains devinrent plus entreprenantes et rapidement ma robe remonta pour découvrir le haut de mes cuisses et le tissu de mon string. Un doigt s’immisça alors sous l’élastique et entra en contact avec ma petite chatte déjà toute trempée. Je sentis une autre main écarter largement mon string et découvrir intégralement mon sexe.Le ronflement de la voiture me berçait et les mains sur mon corps me transportaient vers des plaisirs inconnus. En quelques instants, je sentis deux mains glisser sous mes fesses et mon string me fût enlever. Je me retrouvais les fesses nues en contact avec les sièges de la voiture. Le haut de ma robe fût également déboutonné et je retrouvais bientôt les seins à l’air libre. La bouche d’un des deux hommes se colla contre mon sein gauche et mordilla mon téton. J’étais terriblement excitée et maladroitement je glissais mes mains vers les entrejambes de ces messieurs. Je sentis sous l’une d’elle une bosse énorme. Je dégrafais péniblement les pantalons, aidée rapidement par les deux hommes. Je me saisis alors dans ma main droite d’un sexe énorme, il s’agissait de celui de Benoît, très large et très long et dans l’autre d’un sexe très épais, plus court et courbé. Je branlais les deux hommes tandis que leurs mains continuaient de fouiller mon intimité, de peloter mes seins. Marc me saisit par la nuque et me fit me pencher vers lui. Je me retrouvais rapidement avec son sexe au bord de mes lèvres. J’ouvris la bouche et gobais le sexe de cet homme que je ne connaissais qu’au cours perabet giriş de repas et qui s’était toujours très bien comporté avec moi. Ma position était inconfortable et je me déplaçais un peu, si bien que tout en suçant Marc, je pointais mes fesses vers Benoît.Malgré la taille de la voiture, nous avions beaucoup de mal à bouger.Benoît interpella Pierre et lui dit de se dépêcher, que dans la voiture, c’était trop chiant. Quelques minutes plus tard, la voiture s’arrêta enfin. Marc et Benoît rangèrent leur attirail et descendirent de la voiture. Malgré mon regard embué par l’alcool, je vis tout de même que nous étions sur le parking d’un hôtel F1. Ils me firent sortir, à peine vêtue de ma robe qui ne cachait plus rien de ma poitrine.Pierre alla au guichet automatique et Benoît lui tendit sa carte. Après deux ou trois minutes, nous déambulions dans le couloir de l’hôtel. Pierre me précédait et Marc et Benoît étaient juste derrière moi. On croisa juste avant de rentrer dans la chambre un homme qui nous me regarda avec de grands yeux étonnés et en même temps envieux.Sitôt entrés dans la chambre, Pierre se jeta sur moi et je fus mise nue en quelques secondes. Les trois hommes se déshabillèrent entièrement et à genoux devant eux, je dus les sucer. Pierre s’installa ensuite sur le lit et me fit signe de venir à lui. Je le chevauchais et m’assis sur son sexe tendu comme un arc. Benoît, debout sur le lit, me présenta son sexe que je m’appliquais de sucer. Je sentis alors Marc me caresser les fesses et immiscer un doigt dans la raie jusqu’à mon petit trou. Il y fit pénétrer un doigt, puis deux et commença des vas-et-viens très agréables. J’avais le sentiment que mon anus s’ouvrait largement. Après quelques minutes de ce traitement, je le sentis grimper sur le lit derrière moi et son sexe se posa sur ma corolle. Il poussa lentement mais régulièrement jusqu’à ce que son sexe soit entré complètement. Mon mari m’avait déjà sodomisé mais là, j’étais prise en sandwich par les deux hommes. La situation était terriblement excitante, perabet güvenilir mi j’avais l’impression d’être une vraie salope soumise au bon vouloir des trois hommes.Ils commencèrent alors de lents vas-et-viens, essayant de se synchroniser. Benoît, lui continuait de me baiser la bouche. Je ne pouvais avaler que la moitié de son sexe et celui-ci coulissait juste entre mes lèvres.Le premier qui jouit fut Marc, la vue de mon cul avait dû le stimuler car il se déchaîna derrière moi avant de grogner au moment de jouir. Je sentis son sexe cracher son jus par saccades au fond de mes fesses.Il se mit sur le côté et Pierre voulut à son tour me prendre par derrière. Une nouvelle fois, mise à 4 pattes, je reçu le sexe d’un de nos amis dans mes fesses. Il me prit avec force, me donnant en même temps des claques sur les fesses. Celles-ci me chauffaient et pour la première fois, j’eus un orgasme puissant alors qu’il m’enculait. Cela déclencha sa jouissance et il se retira pour m’éclabousser les fesses et le dos.Benoît avait regardé la scène et il voulait désormais me prendre. Il me coucha sur le dos et après m’avoir écarté les jambes il me pénétra d’un coup sec. Son sexe me remplissait bien et j’eus rapidement un nouvel orgasme. J’avais les yeux fermés et subissais en gémissant. Je sentis de nouveau un sexe se poser sur mes lèvres. J’ouvrais machinalement la bouche et Pierre enfourna sa bite. J’essayais de m’appliquer malgré les coups de reins puissants de Benoît. Marc s’était de nouveau approché et avait retrouvé de la vigueur. Je suçais alors alternativement les deux hommes.Benoît se retira subitement, m’enjamba et se positionna au dessus de mes seins. Je coinçais sa queue entre mes seins et le branlais ainsi. Il ne tarda pas à se crisper et je sentis son épaisse semence couler entre mes deux globes de chaires, giclant sur mon cou.Pierre et Marc me reprirent chacun leur tour. En attendant, ils se branlaient en me regardant.Je finis allongée sur le lit, les trois hommes se branlant au dessus de moi. Je reçu leurs giclées de sperme sur mon ventre, mes seins et mon visage. Je les pompais et nettoyais leurs belles queues.Nous quittâmes l’hôtel vers 5 heures du matin après que j’eus pris une bonne douche. Pierre me redéposa à la maison et je me glissais sous les draps à côté de mon mari qui dormait.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32