Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Fantasmes Partie 1 – Mes 3 collèguesJe m’appelle Victor, j’ai 39 ans, je travaille dans une société informatique. Je partage mon open space avec 6 collègues, 3 filles, 3 garçons. Nous faisons régulièrement des soirées entre nous où tout le monde se lâche. Nous avons pris l’habitude d’agrémenter nos soirées en buvant des cocktails qu’une de mes collègues Mei réalise et invente à la perfection. Je suis célibataire et je fantasme sur mes 3 collègues féminines depuis longtemps. Elles ont toutes un charme différent qui me mettent dans tous mes états si j’y pense trop intensément. Je me suis longuement masturbé sur leurs photos des soirées. La première, Sabrina est assise juste en face de moi. Sabrina a 27 ans et est une petite grosse rigolote et très sympa. Oui elle est très en chaire, un bon gros cul et surtout des seins gigantesques, 2 gros obus bien ronds. Sabrina est très nature et sans complexe. Elle met toujours des jupes. Elle exhibe sans pudeur des décollettes affolants. Quand elle s’approche et se penche vers moi quand on travaille ensemble ou que je me lève pour l’aider à son bureau, debout derrière elle, je vois le sillon profond entre ses nichons, quelques fois ses seins gonflés semblent vouloir sauter en dehors de leur carcan. J’ai souvent la trique au bureau uniquement grâce à ses mamelles fantastiques, ça doit bien être du 105E au moins. Je rêve que d’une chose c’est d’enfouir mon visage entre ses deux grosses loches.A la droite de Sabrina est assise Mei donc qui est une jeune chinoise de Shanghai arrivée en France pour ses études. Elle a 27 aussi et est arrivé il y a 2 ans comme Sabrina. La chinoise typique, minorée, qui aime les photos de petits chats, passe sa vie sur son téléphone portable, à tchater avec ses copines chinoises! Il y a un vrai choc de culture avec Mei, elle est très curieuse et pose souvent des questions assez directes, surprenant tout le monde par son audace et sa candeur… Elle ne maitrise pas encore toutes les subtilités de la langue française et fait souvent des fautes en parlant. Mei est très jolie avec peut-être quelques kilos en trop qu’elle dit qu’elle veut perdre vite mais moi je la trouve bien ainsi, elle porte toujours un tailleur et des talons larges et assez haut qui remonte ses belles fesses très fermes. Elle a des beaux longs cheveux noirs et un très joli visage. Elle a des seins très excitant, pas très gros mais largement assez pour y prendre ma queue entre et me branler (même des petits seins, j’aime les caresser avec ma queue ?). Mei de par sa culture est très réservée et évite les sujets qui fâchent (comme la politique par exemple…) mais elle semble avoir une vie aussi assez dévergondée car elle se met la tête à l’envers tous les week-ends à grand coup de soirée cocktail très arrosées. Quand elle est saoule, elle tombe souvent très vite et il faut la raccompagner chez elle en taxi. Je me suis souvent branler en imaginant que j’abusais d’elle alors qu’elle était saoule, forçant ses lèvres pour qu’elle me suce. Je l’imagine vierge quelque fois mais je n’en suis pas sûr. Vu sa vie quelque peu débridée elle a du se faire baiser c’est sûr.La dernière de mes collègues s’appelle Leila, une rebeu de 33 ans. Leila est carrément magnifique, des cheveux et des yeux noirs superbes, une belle bouche très accueillante et un corps magnifique. Des bons gros seins, des belles hanches fermes et un superbe cul rebondi. J’adore ses rondeurs de femme vierge. Oui car Leila ne s’est toujours pas mariée et attend son prince charmant musulman qui ne vient toujours pas. Au cours de nos 10 ans de vie commune en tant que collègue, je ne pourrais vous dire combien de fois j’ai imaginé la dépuceler, tantôt avec douceur, tantôt avec fougue et ardeur. J’imagine son corps nu sous mes mains, sa chatte noire et poilue, ses seins aux auréoles sombres, ses tétons saillants. Voici donc ces 3 charmantes garces qui m’excitent tous les jours. Et je vais vous raconter une soirée où je les ai baisées les 3 en même temps dans une orgie d’orgasmes.Je les avais invité toutes les trois chez moi. Pendant toute la journée qui a précédé la soirée, nous avons échangé de longs regards plein de sous-entendu tour à tout avec les 3 filles. Je les ai chauffé un peu en leur demandant de s’habiller sexy, elles ont toutes les 3 été d’accord tout de suite … Des garces …Je les ai attendu impatiemment vers 8 heures, j’avais qu’une idée en tête, les baiser, les baiser toutes les 3. Mei est arrivé en premier, apportant avec elle tout le nécessaire pour faire de délicieux cocktails très alcoolisés… Mei avait mis une mini-jupe noire qu’elle portait très haut sur ses cuisses, elle ne portait pas de bas. Elle portait un chemisier noir très échancré et n’avait pas boutonné le dernier bouton, autant dire que je voyais clairement son soutien-gorge. Je l’ai félicité pour sa tenue et Mei a rougit de suite.-Ca te plait ?-Et comment ! Tu es sublime …-Merci Nicolas.Mei commença à s’afférer au bar de la cuisine, préparant déjà une première tournée de cocktail. Sabrina et Leila sont arrivées ensemble peu après. Et quelle arrivée ! Sabrina portait une robe bleu foncée très moulante. Ses deux gros nichons étaient si comprimés qu’ils débordaient presque de leur carcan. Le sillon noir et profond entre ses grosses mamelles attirait mon regard comme un aimant. Ses grosses fesses moulées parfaitement sous le tissu étaient un appel à la débauche. Que dire de Leila. Et bien pour la première fois de ma vie, je voyais Leila en jupe. Elle portait des bas noirs et un haut très moulant. Elle avait du mettre un soutien-gorge très pigeonnant car ses deux gros nichons pointaient comme des obus. J’ai refermé la porte derrière elles et je lui ai reluqué le cul comme un gros cochon. Humm quel cul divin. J’ai senti ma bite remuer dans mon slip.-Vous êtes divines les filles.-T’es pas mal non plus, répondis Sabrina en riant…Mei nous servit les cocktails et nous nous sommes tous assis dans le canapé pour papoter. Je les matais sans discrétion. Les gros seins de Sabrina qui gigotaient sous ses bras me distrayaient tant que j’en avais du mal à suivre la conversation. Leila avait les jambes croisées, sa jupe remontée très haut sur ses cuisses. Mei également exhibant ses jambes nues que je regardais avec envie aussi. On a commencé à enchainer les cocktails comme d’habitude avec Mei. L’alcool nous est vite monté à la tête et l’excitation montait grandement. Mei s’était presque écroulé entre moi et Sabrina, s’affalant sur la canapé de tout son long. Sa jupe remonta sur ses hanches, dévoilant sa chatte recouverte d’un string noir très affriolant. Elle leva les bras et les passa autour de mon cou et des épaules de Sabrina. Mei bombait la poitrine en se tortillant entre nous. J’ai posé une main sur son sein droit et Mei a réagi en miaulant comme une fauve.-Ils sont pas aussi gros que ceux de Sabrina et Leila… murmura Mei entre ses lèvres.-Ca non ! mais je les trouve très beau quand même, je lui répondis.-Mais c’est pas juste! cria Mei en se relevant, tirant sur sa jupe pour la redescendre sur ses cuisses. J’ai des tout petits seins comparés à elle !On s’est tous mis à rigoler et je me suis redressé. Mei était planté devant moi et je l’ai prise par les hanches, j’ai caressé ses cuisses blanches et nues.-Tu vas nous les montrer et on jugera ! lui dis-je dans un sourire.Ni une ni deux, Mei déboutonna son chemisier et le fit valser derrière elle. Elle passa ses mains derrière son dos et dégrafa son soutien-gorge qu’elle fit glisser sur ses bras et laissa choir à ses pieds. Leila était venu s’asseoir à côté de moi pour admirer le spectacle. Sabrina s’était rapproché de moi, elle me collait même, écrasant ses gros nichons sur ma poitrine et mon épaule.Mei avait les seins à l’air et les maintenaient entre ses paumes.-Ils sont très beaux, parfaitement proportionnés, j’adore moi. Mais pour vraiment donner un avis, il faut que je compare, hein les filles. Hein toi ?Tout en disant cela, j’ai attrapé un des gros seins de Sabrina à pleine main. Sabrina s’est redressé pour mieux offrir sa poitrine. Je l’ai ploté quelques instants avant d’inviter les deux filles à se lever pour me montrer les nichons, leurs gros nichons. Sabrina a baissé sa jupe sur son ventre, dévoilant ses gros nichons énormes. Elle les fit jaillir de son soustif et les laissa pendre sur son ventre. Hummm j’étais au paradis, de si gros seins …. Leila se déshabilla entièrement, gardant juste son string et ses bas. Elle était très fière d’exhiber sa grosse poitrine également. Elle a des gros seins en poire, un régal pour la vue, j’étais aux anges. J’étais confortablement assis dans le canapé et Mei, Sabrina et Leila debout devant moi, se caressaient doucement les nichons pour que je les admire.-J’ai envie de vous faire l’amour toutes les trois.-Ça, je ne l’avais pas remarqué ! lança Sabrina.Les 3 filles gloussèrent, se tortillant sur leur siège. Moi je n’en pouvais plus de les voir si excitantes devant moi. Sabrina me regarda bakırköy escort droit dans les yeux.-T’as une préférence ?-Ah non, je vous trouve toutes les 3 très belles et excitantes…Les 3 filles sont en face de moi, leurs seins à l’air, les mains sur les hanches. Elles se tortillent en riant. Je suis réellement hypnotisé par ce spectacle. Les seins de Sabrina sont énormes et pendent sur son ventre comme des grosses mamelles remplies de lait. Les seins de Leila semblent bien petits à côté pourtant elle doit bien faire un superbe 90C. Ses seins aux auréoles sombres comme je l’avais imaginé rebondissent avec grâce, cela me comble de plaisir. Mei se caresse carrément les seins, et cache ses yeux derrière ses cheveux, comme une geisha se cacherait derrière son éventail.-Hum les filles, comme vous êtes à tomber, je ne peux pas résister, désolé faut que je sorte ma queue.Je dégrafe vite fait mon jean et sors ma queue qui est gonflée à bloc. Les filles n’ont pas eu le temps de protester que j’ai déjà la queue à la main et que je la fais monter et descendre lentement sur mon pieu droit comme un i.-Espèce de pervers ! gémit presque Sabrina!-Ben quoi, je vais bien finir par vous baiser non ?-Ben oui je crois … dit Leila malicieusement, le regard fixé sur ma verge.Mei a relevé la tête, ses mèches glissent sur ses yeux qu’elle plisse encore plus que de nature pour me lancer un regard foudroyant, restant bouche bée, ne sachant quoi articuler. Ses mains qui avaient quitté ses seins un moment pourtant y retournent et Mei les serrent fortement. -Ben quoi dis-je tout en m’approchant de Sabrina, c’est pas un mal de se faire plaisir non, regardez comme vous êtes belles, craquantes, sexy, chaudes … Tu as vraiment des seins à tomber par terre Sabrina.Je la regarde dans les yeux et je montre ses seins avec mes mains. D’ailleurs si vous voulez que je vous dise celle qui a les plus beau, il faut que je touche, c’était bien ça n’est-ce pas ?-Alors je commence par qui ?-Moi réponds Mei, les plus petits comme ça …Mei s’est approché de moi, j’étais toujours assis sur le canapé à leurs pieds et a retiré les mains de ses seins qu’elle n’avait cessé de caresser. Je les ai pris aussitôt en main pour les malaxer joyeusement. Mei poussait des minuscules petits gémissements. Leila s’est ensuite approché et j’ai attrapé ses gros nichons à pleine main avec tant de joie que j’ai lâché une main pour venir me branler à nouveau. Mei a gémit de plaisir en me voyant m’astiquer encore. J’ai roulé les tétons de Leila entre mes doigts pour les faire pointer durs, c’était divin. Je n’ai pas tardé à m’occuper des seins gigantesques de Sabrina, je les ai saisis à pleine main.-Ah enfin, dit-elle avec un grand sourire, c’est pas trop tôt.-Hé hé, humm quels seins énormes, quels gros gros nichons, j’adore !-Vas-y caresse les bien.Quelle invitation ! J’ai commencé à lui pétrir les seins à pleines mains, ses grosses mamelles roulaient dans mes paumes, je lui tirais les mamelons et les tétons. Je me suis levé à ses côtés. Sabrina me regardait dans les yeux et semblait apprécier que je lui plotte les nichons ainsi, elle a reculé sa tête en arrière gonflant sa poitrine encore plus. Ma bite me faisait mal tellement je bandais dur. J’ai attiré Mei vers moi en la prenant doucement par la nuque, elle avait ses cheveux rabattus vers devant, cachant largement son visage. Je me suis approché de son oreille et je lui ai murmuré-Tu sais ce qui me ferait plaisir ? c’est que tu t’agenouilles et que tu me suces … Silence. Mes doigts appuient légèrement sur sa nuque… Allez chérie sois gentille.J’aperçois ses yeux à travers ses mèches, ils pétillent d’excitation et ma paume sur sa nuque l’accompagne doucement quand elle se baisse à mes pieds. Ma queue est droite comme un i. J’ai les deux gros seins de Sabrina à nouveau dans les mains quand je sens les lèvres de Mei se refermer sur ma bite. Elle n’a pas pris ses mains et le front appuyé sur mon ventre, a gobé mon gland dans sa bouche.-Gros pervers, me lance Sabrina dans un rire sonore.-Mais attends tu vas y passer aussi toi ma cocotte. Vous allez toutes me sucer. N’est-ce pas ?J’attire Sabrina vers moi en la prenant par les hanches. Ses gros nichons heurtent ma poitrine et par la même la tête de Mei qui m’aspire la bite divinement. Je me penche pour venir l’embrasser, ses seins s’écrasent merveilleusement contre moi.-Ah oui tu crois ça hein ?Je trouve sa bouche et nos lèvres se cherchent. Sabrina n’attends pas longtemps pour sortir sa langue experte et l’enrouler autour de la mienne. Je lui bouffe la bouche avec ardeur. Sabrina gémit carrément. Je me dégage de notre étreinte et saisis ma queue en la retirant des lèvres de Mei. La bite à la main, je me cambre légèrement pour venir caresser les gros seins de Sabrina avec mon gland luisant. Sabrina n’est pas bien grande et ses nichons sont si gigantesques que ma queue les touche sans problème. Sabrina att**** ses seins entre ses mains et les écarte machinalement pour venir engloutir mon gland entre ses deux formidables obus. Je me hisse sur la pointe des pieds pour essayer de glisser mon pieu entre ses seins, c’est tellement bon. Leila regarde ce spectacle subjuguée, elle est à nos côtés. Sa beauté me submerge, j’ai envie de la faire jouir encore plus que Sabrina et Mei, je veux voir son doux et beau visage se crisper quand elle jouira. Je lui caresse la joue en lui souriant :-Tu veux me sucer Leila ?Les joues de Leila s’empourprent et je la vois hésiter, gênée, ou plutôt timide.-Suce-moi toi tiens d’abord, lançais-je à Sabrina, elle la prenant par la nuque tout en serrant ma queue très fort entre mes doigts. Allez viens par ici, viens me sucer.Sabrina tombe à genoux, saisis ma queue dans sa main et la gobe sans attendre, elle emprisonne mon gland entre ses lèvres et le pompe goulument. Je sens sa langue tourner autour très vite puis Sabrina me saisis mes boules à pleine main tout en enfonçant ma queue loin au fond de sa gorge. Elle la ressort bruyamment et se l’enfonce à nouveau bien profond. Sabrina commence à me sucer en m’avalant entièrement la queue à chaque fois, je suis aux anges.-Quelle grosse salope, hummmm.En m’entendant parler ainsi, Mei me frappe le bras avec la paume de sa main.-Hé, pourquoi tu dis ça, c’est pas bien. Mei et ses codes de bonnes conduites chinoises….-Humm mais non Mei laisse le, c’est pas grave, lui réponds Sabrina en ôtant la bite de sa bouche tout en continuant à me branler la queue. En plus j’aime bien. J’aime bien qu’on me traite de salope pendant qu’on me baise.Mei est interloquée mais Sabrina continue :-Ca pimente les ébats, hein Nico !J’éclate de rire et prends Sabrina par la hanche et l’attire vers moi.-C’est gentil quand je lui dis que c’est une grosse salope, hein Sabrina, hein ma grosse salope qui va continuer à me sucer, allez hop hop hop, suce suce.Mei et Leila rit aussi aux éclats alors que Sabrina a recommencé à s’enfoncer ma bite bien au fond de sa bouche.-Humm c’est trop bon, quelle suceuse Sabrina, humm t’es vraiment une grosse chienne tiens, une grosse chienne qui adore sucer des queues, lançais-je en faisant un clin d’œil à Mei.Nous rions beaucoup, Mei semble électrisée par ce dialogue, elle s’accroupit elle aussi et viens disputer ma queue à Sabrina qui lui laisse volontiers. Mei la saisit sans tarder et commence à me sucer. Elle y va plus timidement que Sabrina mais sa bouche est exquise. Elle ferme les yeux en suçant, je ne sais pas si je peux la traiter de chienne également, elle risquerait de se braquer à nouveau, mais c’en est une belle !-Et si on s’asseyait sur le canapé les filles non ?Je m’affale sur le canapé. Mei m’a pas lâché la queue et se retrouve à quatre pattes entre mes jambes à engloutir de nouveau ma verge dans sa bouche.-Lèche moi les couilles petite salope !C’est sorti tout seul, je n’ai pas contrôlé. Mei ouvre des yeux très grands tout en laissant ma queue dans sa bouche, je la vois sourire, et ressortir mon pieu gonflé d’entre ses lèvres. Elle se cambre pour se baisser, sa langue coulisse sur ma queue et glisse sur mes couilles. Elle me lape littéralement les bourses, c’est trop bon puis les suce une à une, délicatement puis plus goulument. Elle est vraiment saoule, je ne la reconnais pas, quelle salope, elle sait y faire en plus.-Je suis ta petite salope et Sabrina ta grosse salope ? Et Leila alors ?-Ma petite chienne dis-je en souriant et en attrapant Leila par les épaules pour l’attirer contre moi. Je peux t’appeler ma petite chienne ?-Ben je préfère que grosse chienne oui ! rétorque Leila.-Oh moi il peut m’appeler grosse salope, parce que c’est vrai, je suis grosse et j’adore baiser, rigole Sabrina.-Hummm vous êtes au top les filles, allez les salopes, sucez moi la queue et toi Leila ….Je me penche et embrasse Leila avec beaucoup d’ardeur. Elle répond à mes baisers, me suce la langue divinement. Je lui caresse les nichons avec tant de plaisir, ils sont lourd et fermes, ils sont tellement beşiktaş escort beaux. Sabrina s’est elle aussi glissé entre mes jambes que j’ai écartées largement. Pendant que Mei continue à me bouffer les couilles, Sabrina me pompe la queue avec beaucoup d’entrain, quelles belles garces, jamais je n’aurais imaginé les baiser ainsi, d’ailleurs il me tarde de voir leurs chattes, de les lécher et les prendre chacune leur tour.-J’ai envie de lécher une chatte là, humm Leila ma petite chienne, viens par ici je vais te lécher.-Oh oui, c’est demander si gentiment dit Leila en rigolant.Elle se lève et prend les choses en main. Elle m’enjambe et viens coller sa chatte juste devant moi. Humm elle est bien rasée de près. Ses lèvres se sont écartées en même temps que Leila écartait les jambes. Leila pose ses mains sur son ventre et ses doigts tirent sur sa peau pour étirer les lèvres de sa chatte encore plus.-Ça te plait ?-Comme dans un rêve.Je la prends par les fesses et plonge mon visage entre ses cuisses, mon nez heurte son clito et ma bouche s’écrase contre ses grosses lèvres. Je sors immédiatement ma langue et commence à lui lustrer la vulve en montant et descendant lentement entre ses lèvres humides. Leila se met à gémir de suite, pose ses mains sur ma tête. Je ne peux que lui sucer le clito, je ne peux pas et dois pas m’immiscer dans sa chatte, Leila ne le voudrait pas je le sais. Peut-être aurais-je droit de l’enculer pensais-je soudain. Cette pensée cambra ma bite encore plus. Je sentais mon gland turgescent heurter les joues de Sabrina alors qu’elle se carrait ma bite bien profonde dans la bouche. Ses gros seins frottaient sur mes cuisses et mon ventre.-Oh mon dieu que c’est bon !Je suis comme fou, je lui bouffe la chatte avec un tel plaisir que je sens mon cœur battre la chamade. Je lui aspire le clito la faisant gémir de plus en plus fort. Sabrina a toujours ma queue en fond de sa gorge et Mei me suçote les boules en y mettant plein d’entrain! C’est divin.-Oh oui vous êtes mes trois belles et exquises salopes. J’ai envie de toutes vous lécher, oh oui. Humm j’adore ta chatte Leila, t’es trempée.-Oh oui, je vais jouir si tu continues Nico !-Et bien te gêne pas, jouis, jouis dans ma bouche !Ma langue aspire son clito et Leila se met à jouir bruyamment. Elle chancèle sur ses jambes tout en frottant violemment sa chatte sur ma bouche et sur mon nez en jouissant comme une folle. J’ai le visage trempé, elle m’a littéralement jouit dessus, que c’est bon.-Arrêtez les filles où je vais jouir moi aussi.-Hummmmmm se régale Sabrina, donne-moi tout là. Sabrina enroule sa langue autour de mon gland et me l’aspire encore plus. Donne-moi ton foutre, crache-moi dans la bouche.-Pas encore, pas avant de vous avoir baiser les trois.Je me redresse et claque les fesses de Leila au passage. Mei et Sabrina se mettent debout également pendant que Leila reste à genoux sur le canapé, cul cambré, les coudes appuyés sur le dossier, semblant reprendre son souffle après son formidable orgasme. Je choppe les gros nichons de Sabrina dans les mains et me penche pour lui sucer les mamelons, j’attire Mei près de nous et lui passe une main sur les fesses, glissant mes doigts dans sa raie. J’entrouvre les lèvres de sa chatte avec deux doigts, elle mouille toujours autant.-Voilà mettez-vous à quatre pattes comme Leila, montez moi votre cul. Je les pousse joyeusement vers le canapé et Sabrina et Mei s’affale de chaque côté de Leila. Vision irréelle de leurs 3 culs cambrés. Au centre le cul de Leila, je vois sa chatte luire, toute trempée, à droite les grosses fesses de Sabrina et sa chatte béante largement ouverte, à gauche le cul ferme et blanc de Mei, sa toison fournie pincée entre ses cuisses, les grandes lèvres de sa chatte gonflées à souhait. Je tombe vite à genoux derrière cette brochette de culs offerts. Je m’approche de Mei et écarte ses fesses à pleines mains.-Ecarte les cuisses, écarte bien, fais-moi voir ta chatte.Mei éloigne ses genoux l’un de l’autre, sa chatte s’ouvre, sa vulve rose apparait, ma bouche s’y pose, ma langue s’y immisce de suite. Je ferme les yeux et profite de cet instant au maximum, ma bouche avale littéralement sa chatte, je la suce, lui tête le clito. Lui écartant les lèvres avec mes doigts, je plonge ma langue loin au fond de sa chatte dégoulinante. Mei pousse des petits cris aigus, je la sens vibrer de tout son corps. Elle ondule des hanches et se frotte contre mon visage.-Vas-y frotte toi la chatte contre moi.Mei glousse un peu et en cambrant son cul, appuie fortement sa moule contre ma bouche, puis commence à faire monter son cul de haut en bas, frottant sa chatte contre mon visage comme une chienne . C’est divin, mes mains sont posées sur ses fesses et accompagnent ses mouvements. Ma langue tente de lui limer l’intérieur du vagin, j’ai ma queue qui est de nouveau prête à éclater et je me relève en d’un bond.-Oh bordel, faut que je te baise, quelle chatte, mon dieu quelle chatte, et tu mouilles comme une fontaine. -Oh prends-moi ouiiiiiiiiiiiiiiiiiii !Je guide ma queue jusqu’à son con trempé et la pénètre sans difficulté. Ma bite heurte le fond de son vagin et Mei crie cette fois plus fort. Fini les petits gémissements quand je commence à la pilonner comme un fou. Une heure que je suis à sucer des chattes, caresser des nichons, me faire sucer la queue, je n’en peux plus. C’est une vraie extase d’être enfin dans une chatte, qui plus est celle de cette petite pute de Mei, timide, tu parles, c’est une experte. Je lui doigte le cul pendant que je la défonce comme un sauvage. Je sens son vagin se crisper sur ma queue, je sens son orgasme monter et exploser dans son ventre. Mei hurle, gémit, prend son pied en jouissant bruyamment.-Oh oui, je jouis, tu me fais jouir Nicolas, c’est trop bon, continue continue.Je continue à limer Mei jusqu’à ce qu’elle s’effondre sur le canapé, les cheveux en bataille sur ses yeux, la poitrine qui monte et qui descend sous sa respiration saccadée. Je lui claque les fesses en me relevant.-Petite salope va, j’t’ai bien baisé là, t’as aimé Mei?-C’était trop bon, c’est au tour de qui maintenant ? Tu veux baiser Sabrina ou Leila?Décidément Mei ne perd pas le nord ! Les trois filles sont toujours alignées à quatre pattes sur le canapé, Leila et Sabrina cambrent le cul, complètement déchainées. Je mate leurs fesses écartées en m’astiquant la queue. Le cul de Leila m’attire aussitôt, j’aime ses belles fesses brunes et son con délicieusement épilé. Je l’avais imaginée avec une chatte fournie mais c’est tout le contraire. Ça ne m’a pas déplu pour autant quand je lui ai bouffé la chatte, j’ai adoré sa chatte sucrée et odorante, je l’ai fait jouir en lui lapant le clito comme un fou. J’aimerais tellement lui enfoncer ma queue bien au fond du vagin, lui limer la chatte avec mon gros gland. Dommage vraiment. Mais je vais l’enculer, j’en ai trop envie aussi. Je m’approche derrière son cul tout en glissant une main entre les fesses de Sabrina. Je sens sa chatte s’ouvrir sous mes doigts, mon index s’y enfonce sans peine et je pose mon pouce sur son anus qui n’attend plus que ma bite lui aussi.Je me baisse sur le cul de Leila.-Donc toi je t’encule direct c’est ça hein ? Ecarte bien ton cul Leila.-Oui réponds Leila en se reculant, ma chatte est vierge et c’est pas pour toi Nico, mais mon cul ouiii !!! Vas-y sodomise moi mon chéri j’adore ça tu sais. Je fais que ça me faire enculer dit-elle en éclatant de rire.Je lui crache sur la rondelle et commence à lui lustrer l’anus avec mon pouce. S’appuyant de l’épaule sur le canapé, Leila passe ses bras derrière et pose ses mains sur ses fesses qu’elle écarte en grand. Les lèvres de sa chatte s’ouvrent largement laissant dévoiler son trou sombre et humide, elle mouille comme une fontaine. La collerette de son anus s’ouvre et se ferme, je suis prêt à la sodomiser, la queue à la main. J’approche ma verge gonflée à bloc et la glisse sur ses fesses. Je la fait coulisser dans sa raie du cul, Leila ondule des hanches.-Prend moi Nico, vas-y ! -Quel cul … un bon cul à sodomiser, humm j’aimerais te prendre la chatte ma chérie. Mais ton cul m’ira très bien, regarde, laaaaJ’appuie mon gland sur son anus qui s’ouvre immédiatement et accueille ma bite bien dure d’un seul coup. Leila laisse échapper un long râle puissant. Sabrina n’est pas en reste car ma main n’a pas quitté ses fesses et je lui doigte furieusement la chatte avec 2 doigts maintenant. Ma main est trempée, mes doigts claquent dans son con, contre ses grosses fesses, ses grosses cuisses. J’ai une main gauche qui écarte les fesses de Leila, ma bite dans son anus et une autre main qui fourre la chatte de Sabrina. Mei s’est levée et s’est collée à moi. Elle se frotte les seins le ventre la chatte contre moi, elle est carrément en chaleur. Je sens sa chatte mouiller ma cuisse. Je lâche le cul de Leila pour glisser ma main derrière le dos de Mei et l’attirer vers moi, je l’embrasse à pleine bouche, beylikdüzü escort ma main descend sur son cul, Mei se cambre et écarte comme machinalement les jambes. Je commence à lui triturer la chatte, les fesses, l’anus, j’enfonce mes doigts, plusieurs doigts. C’est épique, je suis en train de doigter Sabrina et Mei comme un malade pendant que Leila s’empale sur ma queue. Elle se cale elle-même ma bite très dure au fond de son cul et la ressort presque entièrement, laissant mon gland dans son antre en feu. Ses fesses ondulent au même rythme. Les filles gémissent, halètent bruyamment.-Oh oui mon dieu que c’est bon souffle Leila, n’arrête pas, n’arrête surtout pas, t’es trop bon dans mon cul.-Tu m’étonnes, continue à me doigter la chatte Nico c’est trop bon, s’exclame Sabrina.Sabrina recule son cul rapidement afin de bien sentir mes doigts qui la fourre. Quelle grosse cochonne, je le savais. Quelles belles salopes … Quelle soirée !!-J’veux que tu me baises, c’est mon tour maintenant !Je me retire de Leila dans un bruit de succion impressionnant. Son anus reste ouvert longuement, cette vision m’excite tellement, j’y reviendrai très vite, son cul est tellement bon. J’att**** Sabrina par les hanches et l’enfile directement sans ménagement. Sabrina pousse un cri entre plaisir et douleur et cambre ses hanches pour m’offrir son cul encore mieux. Mes couilles claquent sur sa chatte pendant que je la pilonne comme un fou. Leila et Mei de chaque côté gloussent de plaisir, Mei a le regard fixé sur ma queue qui s’enfonce puissamment dans la moule dégoulinante de Sabrina. Sabrina mouille de façon démoniaque, c’est un pur bonheur, il y a carrément une flaque sur le canapé qui coule sur le sol. Mei m’encourage à la défoncer encore.-Prends-lui la chatte Nico.Mei s’est penchée vers moi et commence à me sucer les tétons. C’est exquis. Sa petite langue me fouette les tétons avec délectation pendant que ma queue déchire la chatte de Sabrina qui commence à hurler maintenant. Ça m’excite tellement que je suis prêt à exploser dans sa chatte et je me retire en vitesse. Sabrina semble penser que je vais jouir car elle se retourne rapidement pour att****r ma queue. Cette belle salope doit aimer le foutre c’est clair. Mais je n’en ai pas fini avec elles, loin de là.-Attends mets ma queue entre tes nichons, oui voilà tes gros nichons là…Sabrina att**** ses seins à deux mains et laisse choir ma queue entre ses deux grosses mamelles. Elle commence à me masser la queue entre ses deux gigantesques bouées. Elle remonte ses seins entre mes cuisses, me chatouille les couilles avec ses tétons bien durs, c’est trop bon. Je la pousse gentiment à s’adosser dans le canapé et passe mes bras sous ses genoux pour l’allonger et approcher sa chatte vers moi.-Voilà, une belle chatte, hummm, avec ma grosse bite à l’intérieur.En disant cela, je lui enfonce progressivement mon pieu dans la chatte, ses lèvres s’écartent pour laisser passer mon sexe, son clito pointe comme une fleur. Sabrina passe sa main sur son ventre et se met elle-même à se caresser le clitoris frénétiquement. Son bras coincé entre ses cuisses fait gonfler son sein droit dans des proportions gigantesques. Mei et Leila s’assoient l’une de chaque côté de Sabrina. Tout en la limant, j’att**** son sein gauche dans ma main et le presse en direction de Mei à genoux à côté.-Caresse lui les seins Mei, t’as jamais vu des seins gros comme ça hein ? Moi non-plus je vais te dire.Sabrina éclate de rire et se remet à gémir car je ne cesse de lui pilonner la chatte à un rythme soutenu. Mei a tendu une main et a prit le gros nichon de Sabrina dans sa paume, elle le soupèse timidement mais ne tarde pas à le caresser à pleine main. Elle lui titille même le téton.-C’est bizarre clame Mei, ça doit être sa première expérience bi à mon avis.-C’est bon !! lui réponds Sabrina-Leila vas-y prend lui l’autre sein !Ma puissante sodomie semble avoir faire naitre une autre Leila, elle n’est pas timide pour venir prendre à deux main le sein droit de Sabrina et le serrer entre ses paumes. Elle fait jaillir son mamelon rose. Sabrina a des gros tétons bien durs, un régal pour les yeux et pour la langue.-Lèche le, allez vas-y, lèche lui les seins, léchez lui les seins les filles pendant que je la baise.Leila et Mei s’agenouillent à l’unisson aux côtés de Sabrina et commencent à lui sucer les seins comme des folles. Elles sont les deux à genoux, le cul bien cambré. Elles m’excitent encore plus. Sabrina pousse maintenant des cris stridents, sa chatte se comprime sur ma queue, elle va jouir. Elle le fait d’ailleurs fort bruyamment, secouant ses hanches comme une furie pour s’empaler sur ma queue qui défonce sa chatte, frottant durement les parois de son vagin dilaté. Je me retire d’un seul coup de sa chatte et Sabrina déverse de nouveau des flots de jute sur le parquet. Je la rebourre illico bien profond, ma bite claque dans sa chatte trempée, Sabrina hurle encore de plaisir. J’entends toujours les bouches de Leila et Mei arracher des bruits de succions aux magnifiques énormes nichons de Sabrina. Ça me donne envie de me branler entre eux, de lui carrer ma queue entre ces gros roploplos qui m’ont tant fait de fois me branler dans les toilettes au bureau. Maintenant ils sont en face de moi et Leila et Mei s’en délectent avec fortes succions et léchouilles. Ses tétons sont dressés vers le ciel, luisant de la bave de ses deux chères demoiselles. Je sors ma queue et lui tapote la chatte avec mon gland. Je lui frictionne le clito avec mon gland et replonge ensuite ma queue entière dans sa chatte complètement dilatée. Je sens mes couilles glisser sur le canapé et sur ses fesses, dans un flot de cyprine qui lui coule dans la raie du cul. Quelle grosse salope, un rêve. J’adore les filles rondes, mais là c’est du gros calibre.Je me retire de sa chatte enfin et viens présenter ma queue au-dessus de Sabrina, me faisant en passage entre ses grosses miches. Je lui glisse ma queue entre les loches et commence à me branler doucement. Mei et Leila ont toutes deux posées leurs têtes sur les épaules de Sabrina et regarde le spectacle de ma queue disparaitre entre les gros seins de Sabrina.-Putain je vais jouir là c’est sûr, entre tes grosses loches.-Vas-y balance la purée Nico, jouis-moi dessus.-Oh oui arrose nous Nico ajoute Mei.-Quelle chienne Mei, ah tu en veux aussi du foutre ? Attends de voir.J’accentue la pression de ma queue entre les mamelles divines de Sabrina, mes couilles frottent aussi sur ses gros seins et je ne tarde pas à sentir ma queue se contracter, prêt à exploser entre cette paire de nichons extra. Comme je veux les arroser de mon foutre toutes les trois, je prends ma queue à la main et la dirige droite vers la bouche de Sabrina qui l’ouvre en grand et sors sa langue pour recevoir mon jus. La première giclée rate sa bouche et s’écrase sur son front et son œil droit, la suivante s’éclate sur sa joue et ses lèvres en un long jet épais et blanc. Sabrina sors sa langue pour recueillir mon foutre qui lui dégouline sur la peau. Je prends Mei par la nuque et l’approche vers ma queue pour lui cracher plusieurs fois en plein visage, elle en a plein la bouche, je la vois déglutir cette petite salope aime le sperme chaud. Leila tend son cou vers moi aussi, je m’astique toujours la queue qui crache au passage un dernier long jet de foutre qui atterri sur le menton de Sabrina et tombe au creux de ses seins. J’offre ma queue dressée et trempée à la bouche de Leila qui s’empresse de la gober. Je maintiens fermement Leila par la nuque et pousse ma queue dans sa bouche bien profond, mon gland déforme sa joue. Je me frotte ainsi doucement et longuement dans la bouche de Leila, qui tourne régulièrement sa langue autour de mon gland en feu, aspirant les derniers gouttes de sperme qui s’en échappe. Sabrina étale mon sperme sur ses joues, ses lèvres, se suce les doigts comme une grosse cochonne. Je m’affale sur elle et plonge mon visage entre ses gros seins qui m’accueille avec délice. Je suce un de ses tétons avec passion, longuement et délicatement. Sabrina ouvre grand ses cuisses pour m’accueillir, mon ventre frotte contre sa chatte. Il m’en faudra peu pour bander à nouveau et la prendre à nouveau. Un bon cocktail et c’est sûr qu’on remet ça, je vais les baiser toute la nuit ces chiennes.-Cocktails les filles ?-Oh oui, réponds Mei en tapant dans ses mains et en se levant. Elle file à la salle de bain pour se nettoyer le visage j’imagine, elle a encore des grandes traces de foutre qui lui coule dans le cou. Je me laisse couler entre les cuisses de Sabrina et lui embrasse la chatte goulument.-Humm cette grosse chatte, un délice Sabrina.-Merci mon gros lapin, me lance-t-elle avec un clin d’œil.Leila suit Mei aux toilettes et nous les entendons glousser entre elle. Je continue à bouffer la chatte de Sabrina qui a relevé ses jambes, cuisses posées sur le ventre afin de bien m’offrir son abricot ouvert et humide. Humm c’est exquis, j’arrête mon cuni quand les filles sortent de la salle de bain et j’aide Sabrina à se redresser. Mei est déjà à la préparation des cocktails. Je m’approche du bar, la queue droite comme un i à nouveau. Bouffer le con trempé Sabrina m’a fait grossir la queue immédiatement.Si vous désirez la suite, commentez 🙂 !A+

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32