Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Notre esclave sexuelle au Cap d’Agde (1ère paLes amants pervers 4 : notre esclave sexuelle au Cap d’Agde (première partie).L’été est particulièrement chaud. Nous sommes en vacances et nous avons loué une villa au Cap d’Agde. Du premier étage, on peut voir le jardin des voisins et leur piscine. Nous avons remarqué que leur fille, qui doit avoir dans les dix-huit ans, passe les après-midi au soleil, sur un transat. Entièrement nue la plupart du temps. Ses cheveux sont châtain clair, longs et bouclés. Elle est très mignonne. Plutôt mince mais avec des formes agréables. Et surtout de beaux yeux verts.Un jour, je lui propose de venir boire un verre de limonade à la maison. A l’heure dite je l’entends cogner à la porte. Vêtue en tout et pour tout d’un short en jean et d’un haut de bikini vert, je la trouve bien décontractée. Nous papotons un moment de choses et d’autres. Je sors mon portable et lui dis :-C’est extraordinaire les capacités d’un smartphone. Je ne t’apprends sans doute rien, tous les jeunes de notre âge en ont un. Bref. Je voulais parler de l’objectif intégré. On peut faire de merveilleux petits films avec ce matériel. Tiens, regarde un exemple.Je tourne l’écran vers elle. Il y a le visage d’un homme en gros plan, déformé par une grimace de plaisir. Elle le reconnait bien sûr : il fait partie de la société en charge du nettoyage des piscines. La caméra s’abaisse et l’on comprend ce qui lui procure une si intense satisfaction : notre petite voisine est en train de le sucer. Nous avons tout enregistré depuis le balcon. J’omets de préciser que je branlais Greg tout en tenant le téléphone. Elle rougit jusqu’à la racine des cheveux avant de dire : « vous pouvez bien tout raconter à mes parents et même leur montrer la vidéo. Rien à foutre, je suis majeure, je fais ce que je veux. »Je ricane :-Tes parents peut-être… Mais imagine si l’on diffuse le film sur les réseaux pornos ? La bonne réputation que l’on va te faire… Ils te traiteront tous de pute à la fac !C’est à ce moment que nous entendons la porte s’ouvrir. Mon mec, Gregory, revient bursa escort de la plage, tout guilleret.« Quelle charmante visite, ma chérie ! » fait-il l’air faussement étonné.Je m’approche de lui, me love dans ses bras. Nous échangeons un baiser fougueux.-Tu veux parler de la petite pute qui aime bien sucer ? dis-je tout en rapprochant ma main de son entrejambe.La fille – je ne vous ai pas encore dit son nom, elle s’appelle Manon – me regarde comme si elle faisait face à un serpent. Je la fixe droit dans les yeux.-Pauvre petite. Tu es choquée ?Manon essaie de se rapprocher de la porte.-Tsss tss si tu franchis le seuil de la maison, tu sais ce qui t’attends ?Elle s’arrête, terrifiée à la perspective d’une humiliation publique. Je continue :-Ce n’est pas comme si tu n’avais jamais vu le loup…Tout en parlant, je me suis agenouillée. J’ai défait la ceinture et la braguette de mon mec. Son sexe jaillit, dur et gonflé.-Oh ! On dirait qu’il est mieux membré que le gars de l’entretien… Viens donc voir sa queue de plus près…Elle s’approche.-A genoux !Je lèche le gland avec avidité tout en la regardant.-Si tu lui faisais un petit bisou juste sur le bout ?Elle fait non de la tête. Je l’att**** par les cheveux et rapproche son visage du mien et de la verge de Greg par la même occasion.-Juste un baiser. Après on te laissera tranquille.Manon pose ses lèvres sur le bout de la bite de Gregory, l’air dégoûté. Nous savons tous les deux qu’il n’en est rien, que cette petite salope est déjà une croqueuse de glands, une bouffeuse de couilles hors pair et qu’elle adore sucer des mecs et avaler tout leur jus.Elle fait mine de se relever. Je saisis son visage à deux mains pour l’embrasser à pleine bouche. Elle hésite un instant. Doit-elle se débattre ou se laisser aller ? Allez, ma langue est si douce petite pouliche, je vais te faire fondre comme du chocolat glacé.Greg, tout en nous regardant, prend à pleine main sa queue plus que jamais au garde à vous. Nous voir nous galocher ainsi lui a collé une furieuse envie de se branler.-Quand je le vois dans escort bursa cet état, je me sens obligée de le soulager. Qu’est-ce que tu en penses ? Il ne t’ouvre pas l’appétit ? -Vous aviez dit que vous me laisseriez partir !Je souris.-J’ai menti…Je recommence à l’embrasser tout en détachant son haut. Elle a de très jolis seins. Je les caresse doucement, sans la brusquer. Elle a l’air d’apprécier.-Tu as déjà baisé avec une fille ?-Oui mais juste une fois avec une copine, par curiosité…-Appelle-moi Madame.-Oui Madame. J’aime ce que vous me faites.Je jette un coup d’œil dans la direction de mon amant, je sais bien ce que ça lui fait de nous voir nous peloter…Je me dirige vers lui en rampant, je l’att**** par la queue et c’est moi maintenant qui le branle. Manon nous regarde avec un mélange d’envie et de dégoût. Elle ne sait que faire. Je l’invite à nous regarder pendant que je suce Gregory, à s’assoir sur le fauteuil, retirer son short, je suis sûre qu’elle ne porte pas de culotte, et se caresser en profitant du spectacle.-Voyons, tu as juste à te faire du bien en nous regardant. On va se donner en spectacle, comme dans un film porno… Par contre si tu n’obéis pas, tu risques de passer un sale quart d’heure !Elle enlève son jean. Greg ne peut s’empêcher de mater sa petite chatte. Nous avons déjà eu l’occasion de la regarder de loin. En partie rasée, elle a laissé un mince duvet, juste au-dessus du clitoris. Une fois qu’elle est assise, je lui dis d’écarter les jambes et de poser un pied sur un des accoudoirs du fauteuil.-Je crois que je vais être jalouse si tu continues d’allumer mon mec. Regarde comme il bande !-Mais c’est vous qui m’avez dit de…-Ferme-là et branle-toi, lui ordonne Gregory.Je le prends tout entier dans ma bouche jusqu’au fond de la gorge. Il lui dit d’écarter les lèvres de son sexe. L’entrée de son vagin est mouillée, la cyprine dégouline sur le fauteuil.Il pose ses mains sur mes joues et me regarde dans les yeux.-Arrête de me sucer chérie, c’est trop bon. Je risque de jouir tout de suite. Va plutôt lécher cette bursa escort bayan petite gouine.J’acquiesce : “très bien.” Je me mets à quatre pattes devant elle et colle ma tête entre ses cuisses. Greg en profite pour me baiser. Il est très excité et décharge en moi très vite. C’est tellement bon que je jouis juste après lui. La respiration de la demoiselle s’accélère. C’est bien ce que je pensais, elle aime se faire lécher, par une femme en plus. Je m’arrête juste avant l’orgasme.-Rhabille-toi. Ce soir tu te pointes ici à vingt-deux heures. On t’emmène au cinoche. Et ne discute pas.Manon est un peu déçue. Elle se rhabille en faisant la moue. J’en connais une qui va compter les heures… T’inquiète pas ma chérie, on va t’en donner de l’aventure.Une fois que la jeune femme a quitté les lieux, je vais prendre une douche. Je n’ai pas grand-chose à retirer vu que je suis, comme qui dirait, déjà à poil. Le sperme de mon amant s’échapper de ma chatte et coule sur mes cuisses. D’un doigt, j’en recueille quelques gouttes que je suce distraitement avant de tourner les robinets à fond. J’adore le contact de l’eau très chaude sur ma peau, même en plein été. Les parois en verre de la salle de bain se couvrent bientôt de buée. Je sens une présence dans mon dos. Greg est entré, en toute discrétion. Il est nu et bande à nouveau.Il me pousse, sans brutalité, mais d’un geste ferme. Je m’appuie des deux mains sur le carrelage du mur. Il me pénètre sans difficulté. Mon sexe est accueillant, encore lubrifié, ouvert de la précédente saillie. D’abord petits, de faible amplitude, ses coups de reins gagnent en vigueur. A chaque poussée il s’enfonce un peu plus. De ses mains en coupe il saisit mes seins, les pétrit, pince les pointes. Je repense à la chatte dégoulinante de Manon, si jeune, si fraîche et Gregory me fait connaitre un nouvel orgasme, debout, ruisselante sous la douche. Il ne jouit pas car il tient à recharger les batteries d’ici ce soir.Nous nous enduisons le corps de savon et nous caressons, plus sagement cette fois.Une fois sortis de la douche, tout en m’essuyant les cheveux avec la serviette, je dis : « trêve de plaisanterie. Il faut que nous discutions de ce que nous allons faire subir à cette petite salope. »A suivre…Texte écrit en collaboration avec Léon.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32