Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Asian

Surprise au palaceJe m’appelle Paul, j’ai 40 ans, marié avec deux enfants. Je suis cadre dans une agence de communication et j’ai été mandaté par mon boss pour négocier un gros contrat avec une grosse boîte en province. Pour ne pas passer pour des rigolos auprès de ce client potentiel il a été décidé que je descendrais dans un hôtel de luxe. Je ne vais pas me plaindre mais franchement je pense que ça envoie un mauvais message au client, regardez où passe l’argent qu’on vous demande pour nos prestations. Un établissement plus modeste aurait fait l’affaire et aurait donné une image plus saine. Mais bon, ça fait toujours plaisir de profiter d’un palace.A la fin de la première journée j’étais épuisé. Tout l’état major du client a défilé devant moi pour me présenter son service, son activité, son secteur. J’ai pris des notes hoché la tête gravement écouté attentivement et posé des questions pertinentes. Le repas de midi a été dans le même esprit mais avec moins de monde quand même. A la fin du dîner mes hôtes m’ont laissé sous la marquise qui abrite le perron de mon palace, à moitié hagard et complètement épuisé.Histoire de ne pas me coucher sans profiter un petit peu du palace je suis allé au bar pour prendre un verre.Ce moment de détente m’a un peu requinqué et c’est d’une humeur bien plus relax que je me suis dirigé vers ma chambre. Je suis donc monté dans l’ascenseur et j’ai commencé à regarder mon téléphone, histoire de voir si ma femme m’avait envoyé des messages.J’étais donc appuyé contre la paroi du fond quand la porte s’est ouverte à nouveau et que quelqu’un, que je n’ai pas regardé est entré. La cabine s’est mise en marche, lentement comme à l’habitude de ce genre d’engin datant du début du XXe siècle. Lorsque les portes se sont ouvertes un groupe bruyant est entré destination le bar situé sur la terrasse tout en haut de l’hôtel. Du coup la cabine s’est retrouvée pleine comme un œuf et quand j’ai relevé la tête de mon écran je me suis trouvé canlı bahis coincé entre la paroi et une femme dont je ne distinguais que la chevelure d’un roux flamboyant. ce que je ne voyais pas mais que je sentais parfaitement c’était la chaleur de son corps souple qui était collé contre le mien. Les vibrations de l’antique mécanisme provoquaient un mouvement de friction du corps de l’inconnue contre le mien, friction qui a très vite provoqué une érection que ma “partenaire” ne pouvait d’autant moins ignorer qu’elle pointait directement contre ses fesses.J’étais très gêné vu que je ne suis pas un “frotteur” et que je pense que tout acte sexuel ne peut se produire qu’entre adultes consentants.J’essayais de reculer pour que cette femme n’ait pas l’impression que je cherchais à la sodomiser sur place sans autre forme de procès.Quand la porte s’est enfin ouverte et que le groupe est sorti de la cabine j’ai eu la surprise de constater que la pression des fesses de la rouquine contre mon bassin et ma queue était toujours aussi insistante. Au bout d’une poignée de secondes elle s’est décollée de moi et s’est retournée. “Je suis confuse, désolée de m’être collée ainsi à vous, mais je n’avais pas vraiment le choix avec tout ce monde.”J’ai réussi à balbutier un “Euh… pas de problème, Il n’y a pas de mal…”C’est à ce moment que je l’ai regardée pour la première fois; avec de grands yeux verts, des cheveux longs et bouclés et une silhouette très féminine, c’est à dire avec une taille marquée et des hanches elle était vraiment séduisante. D’ailleurs je continuais à bander tout en la regardant. Elle baissa le regard vers mon entrejambe puis me sourit à pleine dents et me dit : “Et si nous prenions un verre ?”Marié ou pas, ce genre de proposition est très difficile à refuser.Elle pris ma main et me guida hors de l’ascenseur jusqu’à la porte de sa chambre.”Je ne vous choque pas en vous proposant un verre dans ma chambre j’espère ?””Pas du tout ! Je bahis siteleri trouve ça parfait au contraire.Nous pourrons discuter tranquillement sans avoir à hausser la voix à cause de gens bruyants comme ceux de tout à l’heure.”Une fois dans sa chambre elle s’est dirigée vers le mini bar l’a ouvert et s’est penchée pour en examiner le contenu. Sa robe s’est levée et a dévoilé un cul délicieux qui donnait une impression douceur et de fermeté en même temps.Sans se retourner elle me demanda : “Vous désirez?”Sans n mot je me suis agenouillé derrière elle et ait plongé mon visage contre ses fesses, la langue en avant. Elle a poussé un petit glapissement et a poussé contre moi doucement m’encourageant à la lécher.Elle s’est appuyé contre le mini bar et s’est offerte à moi. Je lui léchais la raie à grands coups, traçait des cercles autour de son anus tout rose tout en caressant son sexe légèrement, du bout des doigts.Au bout que quelques minutes à ce régime, je me suis relevé, et l’ai conduite vers le lit. en deux temps trois mouvements nous étions tous les deux nus. J’ai replongé entre ses cuisses pour la lécher du clitoris à l’anus avec une ardeur renouvelée. Sa chatte complètement rasée avait un goût, un parfum complètement enivrant. Je lui mordillais les lèvres, suçait son clitoris la baisait avec ma langue que j’essayais aussi de fourrer dans son anus. elle gémissait de plus en plus fort , poussant ma tête contre sa chatte ruisselante jusqu’au moment où elle se mit à jouir encore plus bruyamment. Je me suis redressé pour reprendre mon souffle et j’ai constaté qu’elle s’était endormi.Je l’ai secouée un peu mais elle dormait profondément. Je me suis rhabillé rapidement et suis retourné dans ma chambre où j’ai pu trouver le sommeil après une douche bien chaude.Le lendemain je suis reparti pour un tour de réunions toujours aussi ennuyeuses sans surprises.A mon retour à l’hôtel je me suis rendu compte qu’un dossier dont j’avais besoin pour travailler bahis şirketleri dans ma chambre se trouvait dans ma voiture dans le parking de l’hôtel. Je suis donc descendu après avoir posé mes affaires dans ma chambre. J’étais en train de fouiller mon coffre quand j’entends une voix féminine demander “Est-ce vous ?” Je me retourne et me trouve nez à nez avec ma rouquine de la veille.”Oui c’est bien vous; Je suis désolée de vous avoir fait défaut de la sorte hier soir mais j’ai joui tellement fort et j’étais tellement fatiguée de ma journée que je n’ai rien pu faire.””Il n’y a pas de mal, je comprends tout à fait…”Elle me mis une main sur la bouche et l’autre sur ma queue. “Shh… Je dois m’en aller maintenant mais pas avant de vous avoir remercié de votre galanterie. asseyez vous dans votre voiture.Sans mot dire je me suis exécuté et me suis installé sur la banquette arrière. Elle s’est accroupie entre mes jambes, a ouvert ma braguette et sorti ma queue gonflée de désir. “Oh dire que j’ai raté ça hier soir…” Et elle a commencé à me donner des petits coups de langue sur le gland puis à me lécher de haut en bas. Mon désir augmentait à chaque coup et quand elle a finalement pris ma queue dans sa bouche j’ai failli pousser un cri tellement c’était bon. Elle a entrepris de me sucer avec un appétit et un savoir faire qui rendaient inéluctable une éjaculation rapide. tout en prenant ma queue toujours un peu plus loin dans sa bouche elle me caressait les couilles doucement. Quand je me suis rendu compte que je pouvais plus me retenir j’ai bredouillé, “Reculez vous je vais jouir” Elle m’a regardé droit dans les yeux et s’est mise à me traire littéralement avec sa bouche brûlante. J’ai joui à longs traits dans sa bouche en poussant des grognements. Elle a tout avalé en ne me quittant jamais du regard.Elle s’est redressée, et tout en se rajustant elle m’a dit en souriant : “Je crois que nous sommes quittes maintenant. Je suis ravie de vous avoir rencontré. Adieu.” et elle est partie.Quand j’ai eu fini de me rhabiller et que j’ai pu m’extraire de ma voiture j’ai regardé autour de moi mais elle avait disparu. Je ne l’ai jamais revue et c’est peut être mieux comme ça.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32