Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

TRANNY SECRETARY HIGHT SCHOOL 20Samantha vivait très mal le fait d’etre encagée. Elle ne pouvait plus se faire sucer, ou sodomiser ses camarades de classe comme elle en avait prit l’habitude. ANNA était bien évidemment autant affectée que sa filleule par cette punition, et essayait par tous les moyens de lui remonter le morale.- Allez viens, l’école a reçu les uniformes d’hiver. Tu va voir ils sont super sexy. C’est Mme REBECCA qui a choisi la collection de sorte que toutes les élèves aient vraiment l’air de petites salopes.Samantha sourit. Elle aimait bien qu’on la traite de petite salope, surtout quand ces mots sortaient de la bouche d’ANNA.- Tu crois que je vais te faire bander? Demanda-t’elle à sa marraine.- Tu sais bien que je bande rien qu’en voyant ton petit visage mutin, mais là c’est tout les mecs qui vont baver devant toi.- Et bien, qu’est-ce qu’on attends pour aller les chercher?Les deux amantes allèrent main dans la main jusqu’au magasin de l’école. Toutes les mesures des filles avaient été prises à leur arrivées, mais par précaution elles essayaient quand même leur vétements lors de la réception.Samantha alla se changer dans la cabine. Elle avait exigé que sa marraine ferme les yeux comme un futur époux qui ne doit pas voir la robe de sa mariée avant la céremonie.- Tu peux regarder maintenant.ANNA poussa un soupir admiratif. Bon sang que sa filleule était belle. Si ça n’avait pas déjà était le cas, elle serait tombée amoureuse d’elle sur le champs.Samantha était fiérement juchée sur les 14 cms de ses superbes nouvelles cuissardes vernies noires. Fort heureusement, elles avaient une semelle de 5 cm d’épaisseur qui diminuait la cambrure et les rendait plus confortables.Elles montaient très haut sur les cuisses car elles disparaissaient sous la mini jupe Ecossaise à dominance rouge et verte que Mme REBECCA avait choisi pour équiper les élèves de 1ere année. Le nouvel uniforme était complété par un pull en laine rouge et surtout par un magnifique manteau de cuir noir qui descendait jusqu’au genoux, et achevait de lui donner l’air d’une amazone.- Alors comment me trouves-tu?Sa marraine était tellement émerveillée qu’elle resta sans voix, la bouche ouverte.Pour Samantha, c’était la plus belle réponse qu’elle pouvait lui faire.ANNA trouva une question pour masquer son émoi :- Ca va, tu es a à l’aise dans tes cuissardes? Elle sont vraiment très hautes.- Impeccable. Je me sens capable de marcher avec pendant des heures, et malheur aux petits soumis qui croiseront mon chemin! Répondit en souriant Samantha dont le coté sadique persistait malgré la punition qu’on lui avait infligée.ANNA enlaça sa filleule et posa ses lèvres sur les siennes.Viens, on va faire un tour dans le parc pour essayer tes nouvelles chaussures.Samantha marchait la tete posée contre l’épaule de sa marraine, et sans qu’elles s’en rendent compte, les deux amantes arrivèrent à l’endroit même ou Sam avait pris gout à la fellation grace à ANNA. Elle adorait ce lieu qui lui rappelait tant de bons souvenirs.- C’est l’heure de la punition. dit Anna.- Tu es obligée?- Mme ANTOINETTE estime qu’il faut te rappeler tout les jours les règles de bases de ton futur métier : sucer des queues et te faire sodomiser.- Tu veux me prendre ici, par ce froid?- Non, juste me faire sucer. Je prendrais ton cul plus tard dans la chambre.- Mais je t’ai déjà sucé ce matin petite gourmande. La punition prévoit une pipe par jour, pas deux.- Désolée de te contredire, mais le nombre n’est pas prévue. C’est au bon plaisir de la marraine, c’est à dire moi.Tu n’as pas envie de me faire une gaterie, juste pour le plaisir?- Mais bien sur que si. J’adore te sucer, surtout ici. Cela me rappelle tellement de bons souvenirs. Je voulais juste te taquiner. Répondit Samantha en posant un baiser sur ses lèvres.Elle reprit d’une voix triste :- Je casino siteleri vais te sucer, et puis ce soir tu vas m’enculer alors que ma queue va rester enfermée. C’est terriblement cruelle comme punition.- Oui je sais, mais c’est ce qui arrive aux vilaines filles comme toi qui ne savent pas se controler. Mais ne t’inquiéte pas, la directrice va forcement lever la punition tôt ou tard, et ce jour là je te taillerais la plus belle pipe que tu ai jamais connue.Mais en attendant, c’est à toi.- Oui marraine! répondit Samantha avec une voix faussement soumise tout en s’assayant sur ses talons.C’était le mois de décembre et le froid avait fait son apparition. La buée qui s’échappait d’entre les lèvres grande ouvertes d’ANNA formait aussitôt des volutes de fumées dans l’atmosphère glacée. Sa queue quand à elle était bien au chaud dans la bouche de Samantha qui la pompait avec fougue.ANNA fermait les yeux pour apprécier au maximum les caresses de sa filleule. Oh bon sang qu’elle était douée. Elle aurait fait bander un mort avec sa langue. Elle était vraiment née pour sucer des queues se disait-elle.Samantha sembla deviner les pensées de son amante et redoubla d’efforts. Bientôt un flot épais vint lui réchauffer le fond de la gorge. Du sirop de “corps d’homme” comme disait sa mère.Elle sentit la tiédeur du liquide lorsqu’il descendit dans son oesophage. Samantha se redressa sur ses talons et posa ses lèvres sur la bouche toujours grande ouverte d’ANNA.- Tu m’enculeras ce soir quand tu auras repris des forces. Lui dit-elle entre deux baisers.——–Quelques jours plus tard, à la fin du cours de maintien.- Mlle SAMANTHA, la directrice vous attend dans son bureau immédiatement. Lui dit sa professeure.Le coeur de la jeune fille se mit à battre la chamade. Elle n’avait rien fait de mal depuis l’incident avec la prof de self defense. Au contraire, elle avait eu un comportement irréprochable et avait supporté sans se plaindre les punitions imposées par la directrice.”Que me veut-elle,” se demandait Sam en trottant le plus vite qu’elle pouvait avec ses cuissardes.« Soulevez votre jupe » ordonna la directrice dès qu’elle fut entrée dans son bureau.Samantha obéit aussitôt, faisant apparaître son oiseau enfermé.Sur ordre de Mme ANTOINETTE, ANNA avait enfermé le sexe de Samantha dans une cage dont elle avait conservée la clef, afin d’empecher tout nouveau débordement comme avec la professeure de self défense. Cette punition serait maintenue tant que son élève n’aurait pas appris à maitriser ses hormones.La directrice souleva la cage du bout des doigt et inspecta le service trois pièces avec attention.- C’est bien. Je constate que votre marraine a suivi mes consignes.Maintenant, faites moi voir votre anus!Samantha se tourna et se pencha en avant afin de bien exposer son derrière.Mme REBECCA retira le rosebud que la jeune fille devait également porter en permanence sur son ordre, et inspecta son anus d’un doigt inquisiteur.Elle remarqua avec satisfaction qu’il était manifestement ramoné réguliérement comme elle l’avait exigé.- Votre marraine a appliqué toutes les punitions que je lui avais demandées à la lettre?- Oui madame. Je l’ai suçé tout les matin avant les cours, et elle m’a sodomisé tout les soirs.- Vous avalez toujours tout?- Oui madame, jusqu’à la dernière goutte. Et je nettoie toujours le gland avec la langue. Ma marraine a bien insisté sur ce point. Elle m’a dit que je ne devais jamais laisser la moindre trace sauf si c’était mon patron qui me le demandait.La directrice ne dit rien, mais Sam vit que sa réponse lui convenait.- J’éspère que la leçon vous est profitable mademoiselle? – Oui madame, j’ai pris consciense de mes erreurs.- A la bonne heure. Quoiqu’en ce qui vous concerne, je ne pense pas que tailler des pipes et vous faire sodomiser soit une punition!La directrice canlı casino avait en effet remarqué la réaction de la queue de son élève lorsqu’elle avait inspecté son anus.Samantha ne répondit pas, et c’est la directrice qui reprit la parole.- Il n’y a pas de quoi avoir honte, au contraire. Vous êtes dejà un bel exemple du genre de petites salopes que nous essayons de former dans cette école. La jeune fille rougit sous ce compliment masqué.- Mais si je vous ai convoquée dans mon bureau, ce n’est pas pour vous reparler de votre punition.Vous savez certainement que M D a souhaité vous « reserver » suite à votre prestation avec Mlle ANNABELLA. Savez-vous ce que cela signifie ?- Oui madame.- Et qu’en pensez-vous ?- Ce n’est pas à moi de decider. Vous etes mieux a même de savoir ce qui est bon pour moi.- Vous pensez vraiment ce que vous dites ou c’est juste la réponse que vous pensez que j’attendais.- C’est une réponse sincère.- Vous n’aimez pas etre une maitresse impitoyable?Samantha hesita avant de répondre.- Si madame, j’adore cela. Mais j’ai compris que je devais aussi me soumettre.-  C’est parfait. Cela veut dire que votre punition a porté ses fruits.Puisque vous convenez que c’est à moi de choisir, je vais vous informer de la réponse que je vais donner à M D. A savoir que vous venez juste d’être réservée par quelqu’un d’autre.La directrice lut la surprise sur le visage de son élève.- Oui, au vu de vos capacités, j’ai pensé qu’il serait dommage de vous donner à un simple masochiste. Vous meritez quelqu’un de plus … « sophistiqué ».Samantha ne comprenait toujours pas.Mme ANTOINETTE poursuivit ses explications.- J’ai été contactée par un riche PDG qui cherche une secretaire avec des talents rares. Elle devra etre capable de se comporter à la fois comme une petite catin soumise avec certaines personnes, et comme une dominatrice sévère avec d’autres.J’ai pensé que vous seriez parfaite dans ces deux rôles. Mais avant de vous proposez, j’ai besoin de vérifier moi-même vos aptitudes.La directrice releva sa jupe et fit jaillir une belle queue.- Allez-y. Montrez moi comment vous savez vous occupez de votre patron.Samantha montra à la directrice tout l’étendue de ses connaissance en matière de fellations. Elle se rememorra toutes les techniques que lui avait enseignées ANNA et s’appliqua à les reproduire de son mieux. Elle se lança même dans des “gorges profondes” qui l’avez si souvent faites tousser quand la queue de sa marraine touchait sa glotte.Elle était véritablement très douée, car même Mme ANTOINETTE qui ne comptait plus le nombre de bouches qui l’avaient avalée commença à gémir de plaisirs.Elle voyait que non seulement son élève maitrisait les différentes techniques à la perfection, mais aussi et surtout qu’elle adorait sucer, ce qui à ses yeux était le plus important.Il ne faisait aucun doute que Samantha la ferait cracher et avalerait son sperme sans la moindre hésitation, mais ce n’était pas ce qu’elle projettait.- Arrêtez petite gourmande, sinon je ne vais pas pouvoir prendre votre cul.Samantha comprit aussitôt ce que voulait la directrice et se retourna. Elle prit appuis avec les deux mains sur le bureau, écarta les jambes toujours chaussées de ses cuissardes, et agita son derrière en signe d’invitation.”Cette jeune fille est décidement parfaite” se dit Antoinette.Elle lui présenta un preservatif que Samantha enfila sur sa queue en s’aidant de la bouche.Antoinette s’enfonça d’un coup tel que le ferait ses futurs employeurs. Elle constata que son élève reçut sa queue sans la moindre protestation.”C’est bien, elle a l’habitude de se faire prendre brutalement” pensa t’elle.La satisfaction de Mme Antoinette s’accrut encore quand elle vit que Samantha s’empalait elle-même de toutes ses forces sur la queue qui lui ravageait déjà le fondement. Pour bien faire, elle poussait kaçak casino des cris de plaisirs qui n’étaient certainement pas simulés.La directrice était ravie. “Cette Samantha est décidement une sacré petite garce, on dirais moi quand j’avais son âge.” pensa t’elle.Tout en la sodomisant avec ardeur, elle serrait dans sa paume les testicules de son élève qui continuait à bander malgré la douleur.Après plusieurs minutes de pilonnage intense, Antoinette poussa un cri et Samantha senti la tiédeur de son sperme à travers le latex.Sans que la directrice ait eu besoin de lui demander, Samantha retira le preservatif souillé et le mis dans un sac poubelle. Puis elle lui nettoya le gland avec la langue.Mme ANTOINETTE se rhabilla et reprit son attitude rigoureuse.- Avant que vous ne partiez, j’ai quelques détails à vous donner.Votre futur employeur a exigé que sa stagiaire porte des anneaux sur les seins. J’en ignore le motif, mais le client est roi, surtout quand il paye aussi bien. Vous vous ferez également mettre un percing sur la langue. Toute bonne suceuce se doit d’en porter un.Ca, c’est pour la partie “soumise.” Pour ce qui est de l’autre aspect, vous suivrez dès la rentrée en janvier, les cours optionnels de domination donnés en 2 eme année. Je sais que vous maniez déjà très bien la cravache. Vous apprendrez bien d’autres façon de faire jouir les hommes dans la souffrance.- Merci madame. Je vous remercie de la confiance que vous placez en moi. Je vous promets de tout faire pour en etre digne.Mme REBECCA vit que son élève était sincère, et appréçait la façon dont elle réagissait.- Approchez-vous.Je comptais lever votre punition plus tard, mais je pense que vous avez compris la leçon. A peine eut-elle fini de parler qu’elle prit une petite clef dans son tiroir et enleva la cage qui emprisonnait la queue de Samantha depuis pluieurs semaines.J’espère que je n’aurais pas a regretter ma décision.- Oh non, je serais digne de vous. dit Samantha en prenant la directrice dans ses bras.- Mais enfin mademoiselle, un peu de tenue! S’offusqua cette dernière.- Excusez moi madame.La directrice se devait de garder ses distances, mais au fond d’elle même elle avait été touchée par ce geste. Elle s’était aperçu que Samantha était sur le point de jouir également quand elle avait déchargé dans son anus. Elle se pencha donc et prit à son tour le sexe de son élève entre les lèvres.Samantha était tellement excitée qu’elle lui remplit la bouche quelques minutes après.Antoinette avala tout d’un trait et nettoya à son tour la queue avec la langue. C’était un privilège qu’elle accordait à très peu de ses élèves.- Gardez le silence sur ce qui vient de se passer. Je ne tiens pas à ce que toutes mes élèves fassent la queue devant mon bureau pour venir se faire sucer! dit la directrice en riant.- Je ne peux même pas en parler à ANNA?- A votre marraine si, mais seulement à elle.Et profitez de vos vacances pour faire tout ce que je vous ai demandé, car vous allez effectuer votre premier stage au sein de cette entreprise dans 2 mois. Dit-elle à Samantha avant qu’elle ne quitte le bureau.——-Le soir, avec ANNA.- J’ai appris que tu avais été convoquée dans le bureau de la directrice. Raconte moi tout! demanda ANNA impatiente.Samantha commença a lui relater ce qui c’était passé sans ommetre le moindre détail.- Tu as sucé la directrice et ensuite elle t’as sodomisée? s’exclama ANNA surprise.- Oui pourquoi? Elle ne le fait pas avec toutes les élèves?- Bien sur que non. Elle ne fait ça qu’avec ses préferées. Celles qui sont les plus douées. Et encore très rarement avec des premières années.- Et toi, tu as…- Couchez avec Mme ANTOINETTE? Oui, mais seulement au mois de juin de l’année dernière. Je ne connais pas de fille de première annèe avec qui elle ait couché au bout de seulement 3 mois d’école.- Et ce n’est pas tout. A la fin, elle a enlevé ma cage, et puis après, elle m’a….sucé.ANNA ouvrit des grands yeux admiratifs.- Et bien toi tu sais y faire. Je ne connais personne d’autre à qui c’est arrivé. La directrice t’a vraiment à la bonne.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32